Réforme sur la formation professionnelle : Quels changements ?

Réforme sur la formation professionnelle, plus simple… oui mais pour qui ?

Le 05 mars dernier, le ministère du travail et de l’emploi a dévoilé la nouvelle réforme sur la formation professionnelle.

Bien que la réforme concerne surtout les salariés et demandeurs d’emploi, qu’en est il pour les entreprises et quels changements cela implique ?

Aujourd’hui, les entreprises versent :

– La cotisation formation : 0.55 % de la masse salariale pour les entreprises de moins de 10 salariés et 1 % pour les entreprises de plus de 10 salariés
– La taxe professionnelle

Demain, la taxe professionnelle disparait, en revanche les entreprises devront versées une cotisation formation : 1.23 % de la masse salariale pour les entreprises de moins de 10 salariés et 1.68 % de la masse salariale pour les autres.

Une partie des cotisations versée par les entreprises de plus de 50 salariés bénéficieront directement aux plus petites. Ce qui va augmenter de façon significative leur budget formation.

En contrepartie, ces entreprises auront l’obligation de mettre en place un plan de formation annuel sous risque de se voir infliger une pénalité.

Aujourd’hui, ces cotisations formation sont versées aux OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés).

Demain, cette cotisation sera versée à l’URSAFF, les OPCA seront transformés en « opérateurs de compétences » (financement des CFA, métiers de branche et co-construction des diplômes).

La bonne veille de ces procédures sera menée par une agence « France compétence » regroupant les régions et les partenaires sociaux.

Fort de ce constat, quelles seront les conséquences pour les TPE et PME ?

Aujourd’hui, ces entreprises ne mettent pas en place les formations des dirigeants et collaborateurs par manque de temps, par complexité administrative et parce que leur principale et légitime préoccupation est le développement de leur chiffre d’affaire.

Demain, elles n’auront pas plus de temps, la complexité administrative ne sera pas allégée et leur préoccupation sera toujours la même.

En revanche, elles devront payer une pénalité pour manquement à cette obligation.

Quelles solutions s’offrent donc aux entreprises pour palier à cette problématique ?

Les cabinets de conseils RH, spécialisés dans l’externalisation du budget de formation sont là pour répondre à ce besoin.

Grâce à leur expertise, ils permettent aux entreprises d’établir le plan de formation en respectant le cahier des charges budgétaires, ils permettent par voies de conséquence d’anticiper les besoins de formation et ainsi favoriser le développement et donc le chiffre d’affaires des entreprises.

La prise en charge de ce plan de formation étant totale (recherche des formations, démarches administratives, etc…), les dirigeants peuvent se concentrer sur le développement de leur activité et leur coeur de métier.

Adresse :

La Crochère
73340 Aillon-le-Vieux

Nous contacter

Télephone :

+ 33 6 81 35 79 89